Les Chants du Hasard

by LES CHANTS DU HASARD

/
  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    ATTENTION! THIS IS A PRE-ORDER! Shipping on or around JUNE 23

    Deluxe 4-panel Digipack CD, 8-page booklet complete with lyrics and liner notes. Limited to 500 copies. Cover art by Jeff Grimal.

    Includes unlimited streaming of Les Chants du Hasard via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 4 days

      €12 EUR or more 

     

  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €7 EUR  or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 73 I, Voidhanger Records releases available on Bandcamp and save 50%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Mystic Echo From A Funeral Dimension, Les Chants du Hasard, Opening of the Eye by the Death of the I, Heart Is The Star Of Chaos, Silhouettes Of Stars, Thaurachs Of Borsu, Anointing, Through The Marrow Of Human Suffering, and 65 more. , and , .

      €254.75 EUR or more (50% OFF)

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.

about

The project of sole member Hazard (all instruments and vocals), France's LES CHANTS DU HASARD is a fitting addition to the ever-growing roster of talents from I, Voidhanger Records. The band's eponymous debut is an experimental work featuring a mix of classical music and black metal without any guitar, bass or drums – only orchestral instruments.
The result is a shocking and fascinating lecture of 1800's orchestral music as seen through the deforming lens of extreme metal; an original hybrid that marries the abrasive, aggressive vocals typical of black metal with the majestic and dramatic aura of classical music, caught in its darkest expressions. “The album is influenced by orchestral works and operas from composers like Modest Mussorgsky, Sergej Prokofiev and Richard Strauss,” Hazard explains. “I thought a lot about how to articulate it with black metal; especially the vocals, which I wanted in the vein of Ulver, Emperor and Ved Buens Ende.”

Melodic and grotesque at the same time, LES CHANTS DU HASARD's music echoes the elegance of Elend and the theatrical gestures of Arcturus, to which the band adds its own poetic touch. “Les Chants Du Hasard” is divided into six chapters, each one dealing with universal and existential themes narrated with a metaphorical lyrics written in the same form of Les Chants de Maldoror from Comte de Lautréamont, a French author from the 19th century. Adorned with a wonderful and highly atmospheric cover painting by the inimitable Jeff Grimal (The Great Old Ones), LES CHANTS DU HASARD's debut is here to set a new standard in experimental metal, pushing its boundaries more far.

credits

released June 23, 2017

Hazard: All instruments, vocals

Olivier Prouvost: Sound Engineering
Jeff Grimal: Artwork

-----------------

Cat. Nr. IVR077

tags

license

all rights reserved

about

I, Voidhanger Records Italy

Obscure, unique, and uncompromising visions from the Metal Underground.

contact / help

Contact I, Voidhanger Records

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Chant I - Le Théâtre
Longtemps je fis partie du grand cirque des hommes, où chacun espère le regard des autres semblable au sien. Le gros se montrent maigres, les ânes philosophes. J'étais le musicien, le barde croyais-je avec la vocation de distraire mon audience. C'était oublier les grelots au bout de mes chausses. Au sortir d'une nouvelle chute, mes yeux se posèrent sur mon public, semblable à une couvée attendant la becquée, le gosier tendu, les yeux exhorbités. Je décidai de les fuir et me mis au travail pour une oeuvre qui me surpasserait en taille. Mais dans cette pièce s'est dissous le cirque. Dans la nuit de ces noires n'existe aucun soleil pour m'éclaircir. Je levai parfois la tête vers ces yeux qui évaluent, comparent le vide au rien. Mais ennuyé, je détournai bien vite mon regard.
Track Name: Chant II - Le Soleil
Ennuyé je détournai mon regard qui se porta sur l'astre. Si pur, si chaud, que ne pouvais-je l'enserrer au creux de ma paume, le faire rouler entre mes doigts, le laisser se consumer là. Et en fermant la main le pulvériser, en absorber l'énergie.
Mais il est si loin, que ne pouvais-je le rejoindre, sis sur le dos d'une chimère, cravachant, le gardant dans ma mire, le voir grossir et, à mesure que je l'approche en appréhender les détails invisibles l'instant précédent.
Mais il est si brillant. Encore vaut-il mieux m'enfoncer sous la terre et le fuir. Là, au milieu des ombres froides en rêver jusqu'à ce que sa réalité disparaisse.
Track Name: Chant III - L'Homme
Ennuyé je me détournai. L'homme apparut, me rendant mon regard. Sans égard pour ceux qui rampent, jaloux de ceux qui volent, il tenait dans sa main une feuille dont il arrachait des morceaux avec application. Se rendait-il compte que chaque partie se détachait avec plus de difficulté et tombait avec plus de poids? Savait-il que déjà ses pieds s'enfonçaient dans la boue. Bientôt viendrait le tour de ses jambes, de son torse puis de sa tête.
Effrayé à l'idée d'assister à son agonie, je fis un pas en arrière, le même que l'homme dans le miroir.
Track Name: Chant IV - L'Enfant
Ennuyé, je détournai mon regard. Cette petite chose chétive tapie au creux de mon bras m'annonce l'avenir. Se peut-il qu'elle soit un autre moi-même en puissance? Ou plus? Ou moins? Ouvre-toi, je te ferai gouter mes plus grandes peurs. Je te passerai mes folies que tu feras tiennes, tu seras todue, bien plus que moi. Je verserai mon expérience en toi, te montrerai la voie jusqu'à ce que tu me surpasses. Je deviendrai alors inutile et me retirerai dormir… Tu m'oublieras en même temps que tu verseras la terre sur ma boite de bois, et chaque pelle te rendra plus libre... Jusqu'à ce que tu finisses par emprunter le même chemin. Relis alors ce chant, tes questions y sont inscrites, les réponses également. Et toi aussi commenceras alors à creuser ta tombe.
Track Name: Chant V - Le Dieu
Ennuyé je détournai mon regard. Arrive un être faible et décharné, je lui propose mon pain qu'il accepte. Le voyant assoiffé, je lui donne mon vin. Le voyant fatigué, je lui offre mon lit. Le voyant sale je lui donne mes vêtements. Le lendemain, propre, repu et et heureux il m'apparait dans la lumière et me révèle qu'il est le très-haut; mes actions de la veille m'ont valu une place à sa droite.
Vingt ans plus tard, j'ai faim froid et suis sale pour avoir oublié l'espace d'un jour qu'aucun dieu n'existe et que nous sommes seulement des animaux en sursis.
Track Name: Chant VI - La Vieillesse
Ennuyé je détournai mon regard et vis ma main. Noueuse, déformée et tachée, se peut-il que ce fut la même qui m'avait portée jusqu'à ce chant? Trop de temps a passé et à force de tourner mon regard l'âge est venu, irréversible. Ma pensée s'englue, les mots me fuient. Déjà m'envahit une lassitude devant la vacuité de cette oeuvre et l'empreinte que je lui devrai... Comme un pas dans la neige. Vite, terminer pendant que c'est encore possible!
Plût à l'élagueur d'épargner un instant encore cette branche mourante.